dimanche 6 mai 2012

Le mot d'Édith

Tiens, c'est la fin de l'après-midi, et j'ai envie de prendre une pause pour partager un peu ce que nous vivons en ce moment chez nous. Comme je le faisais dans la chronique «Le mot d'Édith» de ce journal, avant le blog.

Il faut beau, très chaud à l'abri du vent, comme c'est le cas sur notre galerie arrière qui a été tout l'hiver la chambre à coucher de Olivier.

Il fait beau, et froid, partout ailleurs autour de la maison. Le vent de mai que nos parents appellent «les grands mers de mai» a commencé en avril cette année. Ça veut dire que ça achève peut-être... tant mieux alors !

Jérôme vient de sortir prendre l'air après un moment à bavarder au téléphone avec son grand copain tout en jouant avec lui en ligne sur Roblox. Ce jeu en ligne offre un réseau de conversation en ligne, des forums, un espace ou créer, construire, et des milliers d'espaces de jeux tous différents car créés par des joueurs, tous différents! C'est gratuit et très apprécié si on en juge par le nombre d'amis qu'a Builderman (le créateur). 
En date d'aujourd'hui:  Friends: 24,900,055 
Selon Jérôme, si on soustrait ceux qui l'ont possiblement enlevé de leur liste d'amis (unfriend), il est probable que la communauté Roblox se chiffre actuellement à 30 millions de personnes. Je me suis inscrite récemment pour essayer et j'ai trouvé des jeux amusants, mais il est préférable d'avoir un ordinateur suffisamment récent pour éviter que ça ne "lag" (décalage, ralenti). Comme nous n'avons qu'un seul ordinateur suffisamment puissant pour ce faire, je ne me joins que brièvement parfois à un jeu. Jérôme s'est déjà fait des copains un peu partout, et il "chat" en anglais beaucoup plus rapidement que moi. Des jeunes de partout sont membres et peuvent ainsi se lier d'amitié, communiquer, travailler en équipe, et bien sûr, s'amuser. Ses copains sont du Québec, bien sûr, et d'ailleurs au Canada: Edmonton (Alberta), Nova-Scotia, et d'autres encore aux États-Unis: Texas, Oregon, Californie, et plus loin encore.

Hier après-midi, après une virée à l'Accomodation Bio, à Limoilou, en compagnie de Mélissa (notre voisine et fille adoptive), Olivier a choisi de ne pas rentrer à la maison pour se joindre à un groupe qui allait faire une randonnée à vélo en cette soirée de la grande plein Lune. C'est Meghan, notre seconde fille adoptive (eh oui ! :-)) qui nous a invités à cette randonnée. Personnellement, je préférais rentrer chez moi et relaxer, et je devais ramener Mélissa chez elle pour souper car elle avait une soirée de danse. Olivier, lui, avait bien envie de faire du vélo et de voir des copains alors il a pris une banane, une pomme, une orange et hop !

Ce matin, Stéphane est allé le prendre à l'appart' de ses copains, puis ils ont quitté Québec pour Montréal, où ils sont allés écouter la conférence de Dr. Michael Greger intitulée:

Passionnés de vie, nos fils suivent leurs intérêts personnels en étudiant par eux-mêmes, en faisant aussi de la recherche, en testant d'abord sur eux-mêmes.

Cette passion de Olivier pour la santé et la nutrition l'a amené à étudier de nombreuses heures depuis quelques années, mais particulièrement l'hiver dernier. Il a ainsi augmenté le contenu de son site web personnel récemment. Il y aborde ces sujets;
Nous raconte pourquoi il mange cru: Raw vegan
et nous offre quelques-unes de ses meilleures recettes 
D'autres viendront, j'ai des photos à télécharger pour ce faire. 
Et voici d'autres sujets connexes qui y étaient déjà:

Et moi ? Et bien, ce matin, j'ai préparé à son intention un pot d'argile et des bandes de coton blanc pour ce genou qui a eu la mésaventure de tomber sur un rocher plus dur que lui (!); puis je lui ai fait une boîte à lunch:
Fruits et jus vert (pomme, céleri, concombre, épinard)


Laitues variées, lentilles germées, végénaise de noisettes

J'ai souhaité une bonne et belle journée à mon amoureux. ♥

Puis, Jé et moi sommes allés marcher dans le quartier et au Parc, tout près. Nous nous sommes installés confortablement sous notre grand sapin, pour y observer les oiseaux: un pic-bois et un geai bleu (ou peut-être était-ce un faucon pèlerin ?) et bien sûr les mésanges qui se poussaient la chansonnette ce matin. Nous sommes redescendus par notre sentier habituel, en courant dans le boisé. ;-) Quelle joie de courir, que ça fait du bien !

Nous avons mangé nous aussi:
- un jus d'orange fraîchement pressé, des gaufres aux bleuets, et un sandwich pour Jé; 
- un jus d'ananas et verdures, des épinards tout frais de la Ferme, des concombres, tomates-cerises, fraises et du pain belge pour moi.

Attablés à la terrasse, nous avons lu, au soleil et au vent !

En rentrant, Jérôme a joué du piano comme il le fait tous les jours; puis nous sommes retournés marcher un moment. Ensuite, nous avons mis les mains à la terre: j'enlevais quelques brins d'herbe qui s'étaient semés parmi le phlox qui fleurit timidement; Jérôme jouait dans le sable; et nous sommes rentrés vaquer chacun à nos communications.

Voilà ! 

Il est maintenant 18h00, une soirée tranquille et bien remplie s'annonce - oui, c'est compatible. :-) 
Nous continuerons la planification de ce voyage qu'organise Jérôme. Il en a calculé le kilométrage, comparé le coût de l'essence (utilisant le prix au litre et la consommation de notre voiture) avec celui du train, choisi l'endroit où nous logerons (économe, avec ça); il a aussi choisi les endroits que nous visiterons, fait de la recherche sur internet pour connaître leur localisation, et leur histoire aussi. Nous imprimerons deux itinéraires différents, un pour l'aller et l'autre pour le retour, histoire de varier et de découvrir. 

De mon côté, j'ai trouvé quelques menus de restaurants végétaliens, grâce aux sites web Happy Cow et Super Vegan et un blog que je ne retrouve plus mais dont l'auteure avait fait un superbe travail de recherche, en testant les restaurants vegans elle-même ! Certains servent aussi des repas crus, ou des jus frais et des smoothies, ce qui nous permettra d'être plein d'énergie pour visiter la ville préférée de bien des gens - peut-être vous ?- dont André Stern !

Vous avez deviné ? 

Oui ? 
Non ?

Un indice supplémentaire ? Il y a là la seule boutique au monde dont le nom est synonyme de passion autant pour Jérôme que pour le reste de la famille désormais... !!! :-)

Edith

3 commentaires:

maman caillou a dit…

c'est ou? c'est ou? ;)

L'équipe du Journal JOSE a dit…

@ maman caillou: facile, facile, pense à la passion de Jérôme et de la famille... on en parle souvent ici... ;-)

Edith

maman caillou a dit…

Pour la passion j'ai une "petite" idée....mais pour la boutique??

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont bienvenus.
(Note: tout commentaire irrespectueux sera supprimé.)