jeudi 15 décembre 2011

Les nouvelles inspirations éducatives - unschooling au Québec



Aujourd'hui, on rencontre à nouveau Marike Reid-Gaudet, suivi d'une entrevue mère-fille avec Debbie et Idzie Desmarais, deux femmes au grand coeur que nous avons eu la chance de rencontrer au SMUG l'été dernier et qui sont très impliquées dans le milieu du unschooling depuis plusieurs années.

Idzie est l'auteure du blog I'm unschooled, Yes I can write, conférencière, et co-auteure avec sa soeur Emi du tout nouveau blog féministe Sistermatic Response, qui sera en ligne sous peu. De plus, Idzie est à terminer la rédaction d'un livre sur le unschooling qui sera publié prochainement.

Debbie est une femme authentique et inspirante, une mère accueillante et présente, une personne ouverte d'esprit, toujours prête à apprendre de nouvelles choses, à rendre service et à prendre du bon temps.

Que de bons moments nous avons passé en leur compagnie et celles de tous ces gens qui y étaient. Je crois que j'avais rarement vécu de tels moments où, en groupe, chacun/E fait ce qu'il a envie de faire, dit ce qu'il pense, vit ce qu'il veut vivre et ce, ensemble ou séparément, dans le plus grand respect de chacun, et en parfaite harmonie. Des groupes de jeux se créaient de façon informelle, auxquels se joignait quiconque, le temps qu'il en avait envie, ou juste pour essayer, sans pression aucune, sans même celle de la langue puisque le jeu préféré était Les loups-Garous de Thiercelieux où l'on doit être silencieux souvent, et même avoir les yeux fermés à certains moments.

Pendant que certaines avaient eu l'idée géniale de faire des motifs en henné à ceux et celles qui en voulaient, d'autres s'affairaient à créer de fabuleuses ATC (Artist Trading Cards) et d'autres encore prenaient l'air, se reposaient, cuisinaient ou travaillaient. C'était vraiment génial et j'ai bien hâte de revivre ça. Et à Québec, pourquoi pas ?

Viva unschooling !

Edith


P.S. Pendant que je prépare cette publication, on est mardi midi, J et O font une quête (side quest) dans le jeu Majora's Mask de la série Zelda, pour obtenir des quarts de coeur supplémentaires, bien saisir la valeur de l'argent (les rupees), et refaire les batailles finales. Je sais que ça peut avoir l'air bizarre qu'ils soient deux à "jouer", alors qu'en fait, un seul tient la manette dans ses mains, mais ceux et celles qui ont déjà joué à deux à un jeu de Zelda comprennent sûrement ce que c'est. Et moi, je me joins à eux, j'écris en écoutant la musique et leurs exclamations ou idées et, chaque fois qu'il y a un moment fort, je ferme le couvercle du portable et j'embarque avec eux. :-) Cool !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont bienvenus.
(Note: tout commentaire irrespectueux sera supprimé.)