vendredi 17 août 2012

unschooling vs homeschooling - définitions

Récemment, un maman qui avait lu un peu sur le unschooling et le homeschooling (école maison) demandait de l'aider à éclairer la différence ou, plus simplement, d'expliquer comment fonctionne le unschooling
Elle cherchait une définition heureuse et vibrante de ce que l'idée de unschooling signifie. Elle était déjà sur une bonne piste.
Parmi les réponses qu'elle a reçues, j'en ai retenu deux et j'ai demandé à leurs auteures, Pam Laricchia et Linda Clement, l'autorisation de les traduire et les publier car elles peuvent vraiment aider d'autres personnes à bien saisir ce qu'est le unschooling. Elles ont généreusement accepté.

« À sa plus simple expression, le unschooling est apprendre sans un programme d'études.
Au lieu de suivre l'idée de quelqu'un d'autre au sujet de ce que vous devriez apprendre, et dans quel ordre, pour ensuite vivre dans le monde réel à l'âge adulte, les unschoolers vivent dans le monde réel tous les jours et acquièrent les compétences et les connaissances dont ils ont besoin tout au long du chemin. 
L'apprentissage est considéré comme une activité continue, tout au long de la vie, plutôt que quelque chose qui doive être complétée à un certain âge et approuvée, contrôlée par la remise des diplômes. De cette façon, si quelqu'un ne rencontre pas le besoin ou l'intérêt d'en apprendre davantage sur le magnétisme (ou la géométrie ou la Seconde Guerre mondiale ou la création de diagrammes) avant d'avoir 23 ans (si jamais cet intérêt vient), il l'apprend alors. C'est quand il a une signification personnelle pour soi que l'apprentissage réel coule - qu'il est compris et retenu.
"Qu'est-ce que le unschooling?" est une jolie question globale parce que vous allez bientôt vous rendre compte que c'est plutôt un mode de vie et qu'il imprègne votre regard sur la vie. :-) » ~ Pam Larrichia


J'OSE la vie ! (journaljose.blogspot.com)
Passionné par l'alimentation vivante,
Olivier a appris à faire du chocolat cru...


J'OSE la vie ! (journaljose.blogspot.com)
et il nous en a fait aux bleuets ! 
C'était dé-li-cieux !


***
 « Le principal moyen par lequel le unschooling fonctionne est de ne pas encombrer l'expérience qu'un enfant vit avec le monde avec un quelconque programme qui vient de quelque part à l'extérieur de la vie de cet enfant.

Ou encore, on peut dire que "ça fonctionne de la même façon que l'enfant a appris à parler."
Il est devenu évident pour moi, à mesure que mes enfants grandissaient vers l'âge de la scolarité, qu'ils étaient entièrement capables d'apprendre à fonctionner dans le monde dans lequel ils se trouvaient, sans leçons ou tests ou mesures ou 'normes'. Et, ils étaient intrinsèquement intéressés par la « maîtrise » plutôt que par le « passage ».
Ainsi, nous avons principalement continué à faire ce que nous avions fait depuis qu'ils sont nés: vivre à leurs côtés. » ~ Linda Clement


J'OSE la vie ! (journaljose.blogspot.com)
Stef avait récupéré des pièces de tissu feutré,
Olivier a recueilli de la mousse de quenouilles
J'OSE la vie ! (journaljose.blogspot.com)
et il en fait des protections pour les bras
cousues à la main.
(pour les combats à l'épée)

2 commentaires:

Stéphanie Meloche a dit…

Oh! Du chocolat cru! Ça se vend maintenant? Je me souviens que durant mon cours de pâtisserie artisanale, je me demandais pourquoi nous n'avions pas accès à du chocolat fait de fèves non torréfiées! Faut dire que le bio et le cru n'étaient pas encore à la mode! J'ai hâte de goûter!!! :o) Et merci pour la description du unschooling!

Olivier a dit…

Chocadel en fait et en vend au Québec (bio, équitable, tout). Les petites boutiques plus santé/écolo en ont quelques fois, sinon y'a aussi les gros IGA coop qui en ont eu un bout de temps.

C'est dommage en effet que manger naturel doive être une mode pour se produire. :-/ Comme si l'état normal des choses était de tout cuire en partant, et ensuite on verra.

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont bienvenus.
(Note: tout commentaire irrespectueux sera supprimé.)