jeudi 21 juin 2012

À vélo !

Allez, Stef, on va à vélo tout en haut de la montagne

Ouf ! Fait chaud (30degrés à l'ombre)... bon, OK, je mets de l'air dans les pneus et j'arrive.

Il fait chhhhhhhhaudddddd ! Petite pause sur le rocher aux marguerites.

Les roches dégringolent quand on redescend

Et oui, encore plus haut !

En fait, on pourrait aller encore un peu plus haut, mais ici, c'est assez pour nous

La vue sur la ville... et un groupe de jeunes skaters

la flèche qu'Oli avait mise pour nous indiquer la voie la semaine dernière, et que Jé a refaite

c'est par là qu'on redescend

marécage et quenouilles

mais où sont les gars ?

Attendez-moi !

petite pause dans un tout petit peu d'ombre

Ben oui, j'étais là aussi. ;-)

ici, le terrain s'est en partie effondré récemment

Ahhhhhh ! De l'eau !

La rivière

la route vue du pont

Et là, c'est la pente à glisser (en hiver) et la pente qu'on vient de descendre... en marchant à côté du vélo ! :-)


Voilà ! C'était notre randonnée de dimanche. On avait fait la même avec Oli le jeudi précédent et Jérôme avait le goût de la refaire. Cette fois, il l'a fait découvrir à Stéphane.

On n'a pas fait de photos sur le retour car j'ai pris une pause les pieds dans la rivière avant de rentrer, et finalement, j'ai décidé de prendre le sentier le long de la rivière plutôt que le chemin et les rues choisies par Jérôme. Pas facile ! Le sentier était boueux (comme d'habitude) et si étroit par endroit parfois que c'était difficile de marcher à côté du vélo, et de le monter en forçant de tous mes bras (ça se dit, ça ? en tout cas ça se vit !) dans les pentes abruptes. Sans compter les moustiques qui ont surgi tout à coup et m'ont suivie jusqu'à la sortie de la forêt. Et là, youpi, j'ai sauté sur mon vélo et je me suis laissé descendre jusqu'à la maison, en remerciant le vent !

Edith

2 commentaires:

Catherine a dit…

Quelle belle sortie de vélo en famille! Ici aussi y'a des moustiques en quantité!

L'équipe du Journal JOSE a dit…

Oui, c'était chouette malgré la chaleur extrême. Ah les moustiques, je te crois sur parole. Les gars n'ont pas trop été embêtés, eux, car ils n'ont pas suivi la rivière et les marécages au retour. :-)

Edith

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont bienvenus.
(Note: tout commentaire irrespectueux sera supprimé.)