samedi 23 juin 2012

Contre, contrôle, contrainte

y'en a qui nettoient leur allée asphaltée au boyau d'arrosage avec de l'eau potable à plusieurs reprises au cours de l'été... 
y'en a qui coupent des branches d'arbres ou des arbres en bonne santé...
y'en a qui utilisent des machines à moteur bruyantes plus souvent qu'à leur tour et qui dérangent la quiétude du voisinage...
y'en a qui pellettent leur neige dans la rue...

Tout ça relève d'une décision personnelle selon le moment et les circonstances, et nous respectons cela parce que nous savons que chacun fait le choix qui lui semble le plus approprié, à chaque moment de sa vie.
Nous n'avons donc jamais fait de plainte contre un voisin, ce qui nous semble un manque de respect et de confiance envers chacun et pourrait contribuer à créer un climat de méfiance et de suspicion qui nous est tout naturellement étranger. 

Mais...

Hier, suite à une demande de vérification (???), deux jeunes employés (d'été ?) plutôt timides (on imagine aisément le malaise intérieur d'avoir un emploi du temps qui nous rémunère pour surveiller nos concitoyens et faire intrusion dans la vie privée des gens pour les contrôler...) sont venus visiter notre terrain privé, pour nous demander de nous conformer à ce règlement qui, comme je le leur ai mentionné, était introuvable lorsque nous l'avons cherché sur le site web de la municipalité en mai dernier. Et que voici:


(ajout: 2012-06-24 - minuit)

LA VILLE DE QUÉBEC, PAR LE CONSEIL DE LA VILLE, DÉCRÈTE CE QUI SUIT :
CHAPITRE I
DÉFINITIONS
1. Dans le présent règlement, à moins que le contexte n’indique un sens différent, on entend par :
« végétation sauvage » : une herbe folle et des arbustes qui croissent en abondance et sans culture;
CHAPITRE III
NUISANCES
3. Il est interdit, à toute personne, de créer ou de laisser subsister une des nuisances décrites au présent règlement.
2009, R.V.Q. 1006, a. 3.
SECTION I
NUISANCES SUR UN TERRAIN




4.Constitue une nuisance, la présence sur un terrain ou à l’extérieur d’un bâtiment :
de matières résiduelles autrement que conformément à la réglementation sur la gestion des matières résiduelles ou à un règlement d’un arrondissement sur l’enlèvement des matières résiduelles;
d’un contenant de matières résiduelles qui dégage une odeur nauséabonde malgré qu’il soit fermé;
de papiers, de carton, d’éclats de verre, de contenants inutilisés ou de ferraille;
d’une accumulation non nivelée de terre, de gravier, de cailloux, de pierres, alors qu’aucuns travaux en cours ne justifient leur présence ou que leur entreposage à l’extérieur est interdit;
d’une accumulation désordonnée de briques, d’éléments de béton, de tuyaux hors d’usage, de bois ou de matériau de construction, alors qu’aucuns travaux en cours ne justifient leur présence ou que leur entreposage à l’extérieur est interdit;
d’une accumulation de résidus de matériaux de construction à l’extérieur d’un contenant de matières résiduelles;
d’animaux morts;
d’une accumulation d’eau stagnante à la surface d’un terrain;
d’excréments ou de fumier;
10°d’une matière dangereuse, polluante ou contaminante;
11°d’un produit tel que de l’huile ou de la graisse;
12°de Rhus radicans appelé aussi herbe à la puce, d’Ambrosia artemisifolia, d’Ambrosia trifida ou d’Ambrosia psilostachya appelées aussi herbe à poux et de l’Heracleum mantegazzianum appelée aussi la berce du Caucase;
13°du gazon d’une hauteur de 20 centimètres et plus sauf aux endroits autorisés en vertu d’un règlement sur le zonage;
14°de végétation sauvage d’une hauteur de plus de 20 centimètres sauf aux endroits autorisés en vertu d’un règlement sur le zonage;

15°de branches, de résidus végétaux, de parties d’arbre mort ou d’arbre mort autrement que conformément à la réglementation sur la gestion des matières résiduelles ou à un règlement d’un arrondissement sur l’enlèvement des matières résiduelles;
16°d’une excavation non remblayée alors qu’aucuns travaux en cours ne justifient sa présence;
17°d’une fondation laissée à ciel ouvert;
18°d’un véhicule automobile fabriqué depuis plus de sept ans, non immatriculé pour l’année courante et hors d’état de fonctionnement;
19°d’une accumulation de pièces composantes d’un véhicule automobile ou d’un autre véhicule alors que leur entreposage à l’extérieur est interdit;
20°d’un véhicule motorisé ou non ou de machinerie hors d’état de fonctionnement alors que leur entreposage à l’extérieur est interdit;
21°un meuble d’intérieur ou un électroménager.
En clair, ils nous ont demandé de réduire la hauteur de l'herbe et des marguerites à 20 cm ou moins. Devant la maison, que je me suis dit... et ben, non, en arrière aussi. 
 
J'ai suggéré qu'on plante du trèfle partout alors !


Outre la méfiance envers nous, citoyens responsables, la critique et l'attaque cachée derrière l'anonymat à propos de notre façon de choisir et de gérer la vie végétale sur notre terrain (privé, je le répète), et la visite inattendue de jeunes gens à l'air désemparés en guise de ''police'' des herbes folles (un vendredi après-midi, entre 16 et 17h00, juste après la fermeture de la mairie pour le long congé de la Saint-Jean), c'est la mauvaise foi et le mal-être de la personne qui est derrière cette visite (qui n'en est pas une), qui nous a le plus surpris: un homme heureux ne surveille pas ses voisins.
Les gens heureux ne votent pas de règles pour les imposer aux autres. Les gens heureux ne forcent personne à faire comme ils le veulent, nah ! Les gens heureux ne menaçent pas les autre de leur couper les vivres s'ils refusent de leur obéir. 
Couper les vivres ? Oui !
La menace c'est l'amende, l'amende c'est de l'argent, et l'argent, ça sert bien à manger, hein !... en tout cas, chez nous, c'est surtout à ça que ça sert.  
Contraindre, contrôler, c'est pas un hasard si ça commence par ''contre''. 
Et contre, c'est pas AVEC.
____________________

contrôler /kɔ̃.tʁo.le/ transitif 1er groupe (conjugaison)
  1. (Administration) Examiner minutieusement.
    • Contrôler les comptes. - La Cour des comptes contrôle les opérations financières des budgets de l’état.
  2. (Figuré) Examiner pour diriger.
    • Le pouvoir exécutif contrôle les actes du gouvernement.
  3. (Par analogie) Examiner avec une curiosité importune.
    • Vous contrôlez tout ce qui se fait dans sa maison.
  4. (Anglicisme) Diriger, dominer d’une façon précise.
contraindre /kɔ̃t.ʁɛ̃dʁ/ transitif 3e groupe (conjugaison)
  1. Obliger quelqu’un par force, par violence ou par quelque grave considération, à faire quelque chose contre son gré.
  2. (Justice) Obliger, par quelque voie de droit, à donner ou à faire quelque chose.
    • Contraindre quelqu’un par voie de justice, par justice.
 ____________________

On nous a contrôlé, et on nous contraint: 3 jours pour obéir. 
 
On nous nie le droit de faire comme on veut chez nous, même s'il s'agit d'aimer les marguerites, ou d'apprécier marcher, s'allonger ou jouer dans les herbes hautes. 
Alors, on s'indigne. Comme on peut. Ici, d'abord, puisqu'on ne peut même pas joindre la mairie pour en discuter, durant ces 3 jours de ''délai'' pendant lesquels elle est fermée.  

On s'indigne, mais on reste zen.
Et puis, nous voilà aussi à la recherche de verdures qui font 20cm tout au plus, les autres étant interdites d'une vraie vie sur un terrain résidentiel par ici. Pour ne plus avoir à couper la végétation bien vivante et si agréable sur notre terrain privé !
Des suggestions?
Édith et Stéphane... qui chantent : ''les gens heureux n'font pas d'histoire...!'' 

on dérange quelqu'un là avec notre petite vie bien tranquille ?


7 commentaires:

Laurie a dit…

Tiens, là ils conseillent "Thé des bois" ou "thé serpolet" pour remplacer le gazon :
http://www.plantyfolia.com/forum/gazon_remplace_plante_petite_20090527233507

Laurie a dit…

Arrrggh, je réalise que mon long commentaire de tout à l'heure n'a pas marché car j'ai oublié de saisir le code après la validation :-(

Je disais que j'étais vraiment choquée de ce qui vous arrive. J'ai bien compris qu'on se doit d'entretenir sa pelouse à Québec, mais je pensais qu'il s'agissait essentiellement d'une coutume, mais pas d'une réglementation de la ville. D'autant plus étrange quand on habite dans un pays renommé pour ses grands espaces sauvages...
Une chance que les cheveux longs soient encore permis. A quand le choix de la couleur des chemises... :-(
Quand au voisin délateur c'est plutôt pire que minable. Ce n'est certainement pas la vue désagréable qui l'a poussé à agir ainsi : votre jardin est vraiment agréable à regarder. Les plantes fleuries se marient merveilleusement bien avec les herbes hautes. On dirait plus une conception paysagère réfléchie qu'un jardin à l'abandon.

En attendant de trouver par quelles plantes remplacer votre belle herbe, on peut venir vous aider ce week end à la taille à 19 cm si vous voulez

L'équipe du Journal JOSE a dit…

Merci Laurie ! ♥ Pour ton offre d'aide, pour ta suggestion, et pour ton indignation à nos côtés. Plusieurs voisins nous ont aussi offert ce support moral. L'une a même déclaré qu'elle porterait le ''carré rouge'' des herbes et fleurs sauvages si on en avait un... et suggéré que tous les voisins s'indignent ensemble en ne tondant plus la pelouse ! :-)

Merci encore !
Edith (et Stef qui fait déjà dodo)

L'équipe du Journal JOSE a dit…

http://clavarder.blogspot.ca/2012/06/quebec-et-ses-pelouses.html

Merci pour le soutien !

CynthiaLisee a dit…

Chez nous aussi sur la rive sud de Montréal on a reçu une lettre du même genre. Je pense que c'est juste les employés de la ville qui font leur tour de routine et non pas des voisins qui se plaignent. Il n'y a AUCUN voisins de l'entourage qui traitent leur pelouse. La majorité tondent mais plusieurs ont des jardins de fleurs ou de ces choses qui peuvent pousser sous les nombreux arbres du secteur. Bref, on a tout de même raccourci le graminé en se disant que de toute façon la graine avait probablement eu le temps de mûrir pour éventuellement prendre racine.

Le terrain à l'avant est planté de "Native Grass seed mix", des graines qu'on a fait venir d'Alberta il y a 2 ans (contient de la Rocky Mountain Fescue, Blue Grama Grass, June Grass, Needle & Thread Grass et Tickle Grass). On a commandé sur le site www.wildaboutflowers.ca

Je crois que c'est surtout la Rocky Mountain qui domine et cela donne un tapis d'herbe épaisse qu'on n'a pas besoin de tondre (sauf évidemment le coupe bordure pour la tige fournissant la graine et les quelques "mauvaises herbes" qui font toujours leur chemin si le regard des fonctionnaires de la ville les évalue trop hautes).

maman caillou a dit…

arf ils mettent quand même au même plan de nuisance de l'herbe haute et des animaux morts dans le jardin !!! quel drôle d'idée!!!!Dans notre ancien village (250 hbts) on nous avait demandé à plusieurs reprise de tondre notre pelouse, et nous avions refusé...un soir en rentrant, surprise ^^ elle était aussi lisse qu'un green ^^ on a jamais su qui avait fait ça!!!!!

L'équipe du Journal JOSE a dit…

Oups, un peu de retard dans la réponse:
@ Cynthia: On n'a pas reçu de lettre, mais une visite et un constat de redressement dans les 3 jours et menace (légale) de contravention en cas de récidive !!! Cela dit, merci pour tes suggestions. Nous allons voir ce site. J'aimerais bien voir le tapis d'herbe épaisse que ça donne. ;-) Mais, ce que nous aurions préféré, ce sont de hautes herbes, très hautes !

@mamancaillou: on n'a plus les nuisances qu'on avait, pour emprunter une expression de mes parents. On a tondu votre pelouse ? Vous avez été facturés ?

Merci encore pour vos commentaires, et votre soutien.

Edith pour la familia JOSE

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont bienvenus.
(Note: tout commentaire irrespectueux sera supprimé.)