jeudi 11 août 2011

Terrasser le dragon de la diplômanie, par Wendy Priestnitz

Slaying the Credentialism Dragon, par Wendy Priestnitz
Traduction : J'OSE la vie !




« L'apprentissage par la vie / dans la vie, (life-learning ou unschooling) est tout à fait lié à l'auto-direction et l'autonomie. Il s'agit du voyage plutôt que de la destination, de l'apprentissage plutôt que de la quête de pouvoir. Mais dans notre monde où tout va bien trop vite, la plupart des gens considèrent l'éducation comme un moyen pour arriver à une fin; ils s'acharnent sur la destination et le trajet s'en retrouve condamné. Bien sûr, la formation, les tests, le classement et l'accréditation peuvent être des mesures nécessaires en vue de l'accomplissement sécuritaire et juridique de certains emplois, de la plomberie à l'électricité en passant par la profession d'avocat à celle de médecin. Mais le culte de la diplômanie est allé beaucoup plus loin. Pour beaucoup, des notes élevées et les lettres après leur nom sont plus importantes que la connaissance réelle, le talent, les compétences et les habiletés acquises. Certains employeurs exigent un diplôme comme mécanisme de sélection (filtre) social, de classe ou d'âge, même si les études menant à ce diplôme ne sont pas nécessaires pour faire le travail. En conséquence, plusieurs estiment que le statut social d'une personne augmente avec le nombre de lettres (représentant les diplômes) énumérées après son nom.
Les retombées vont bien au-delà des lieux de travail. Beaucoup de gens aujourd'hui doutent de leur capacité à prendre leurs propres décisions pour nourrir leur famille, comment élever leurs enfants et pour une myriade d'autres choix quotidiens. Dans le processus qui vise à s'appuyer sur des experts accrédités, il semble que nous ayons perdu notre intuition. (Vous pouvez lire un article à ce sujet dans le numéro de septembre/octobre du Natural Life Magazine). Nous ne sommes plus capables de reconnaître, de valoriser ou de faire confiance à la sagesse que nous avons acquise - souvent d'ailleurs – de nous-mêmes. Au lieu de cela, nous consultons ceux qui gagnent leur vie à nous dire comment gérer la nôtre, et ceux qui ont le plus de lettres après leur nom sont généralement les plus en demande et font le plus d'argent.

Le traitement de standardisation des gens - et sa glorification - qui fait partie de notre système d'éducation est, dans les opinions de certains critiques (incluant la mienne), un empêchement à nos progrès en tant que société. Il favorise aussi parfois la malhonnêteté, le manquement à l'éthique, et même le crime. Il y a eu ce scandale sur la tricherie faite par des enseignants et des directeurs qui est le résultat de l'accent mis sur la performance lors des tests. Puis la prolifération des « usines à diplômes » qui profitent de ceux qui pensent qu'ils ont besoin de lettres après leur nom mais ne sont pas disposés ou en mesure de faire le travail académique. Et, bien sûr, même la formation, les tests, le classement et l'accréditation ne garantissent pas la compétence, comme nous l'avons vu à partir de divers échecs manifestes « de haut niveau », comme le cas de ce médecin dont les mauvaises décisions et des témoignages égarés ont mis beaucoup de gens innocents en prison.

Aider à lutter contre la mentalité d'experts qui est associée à la diplômanie a été l'un des piliers de mon travail au cours des trente-cinq dernières années, dans mon écriture, l'édition, les conférences et le bénévolat. J'essaie d'aider les gens à acquérir la confiance dans leur capacité à dépasser les gardes à la barrière, à faire des choses que notre société a laissé aux « experts », - tels que cultiver notre propre nourriture, gérer une entreprise, préparer un repas, prendre soin de notre santé, apprendre et aider nos enfants à apprendre, nous divertir et ainsi de suite.

Changer ce paradigme est comme nager à contre-courant, mais je pense que nous nous dirigeons lentement vers la réappropriation de notre bon sens collectif. Une fois que nous avons repris nos vies en main, nous pouvons créer plus de changements en étant un modèle pour les autres. Comme je l'ai écrit dans mon livre « Challenging assumptions in education », les études démontrent qu'il y a peu de corrélation entre les niveaux d'éducation (et les diplômes) et le rendement au travail; il n'y a aucune raison de juger de l'employabilité d'une personne (ou n'importe quoi d'autre d'ailleurs, à l'exception de sa capacité à répondre à des tests ou de soumettre une dissertation dans le délai prescrit) par ses degrés de diplômation. Ainsi, ceux d'entre nous qui sont dans une position d'embauche peuvent reconsidérer les politiques des ressources humaines qui exigent (ou payent plus pour) un diplôme universitaire ou collégial. Nous pouvons regarder un large éventail d'autres qualifications, comme l'expérience de travail et l'expérience de vie pratique, des compétences connexes et le niveau de maturité. Pour vraiment changer le culte de la mentalité-des-experts, beaucoup d'entre nous auront à examiner nos propres expériences passées d'éducation formelle. Nous avons besoin de séparer notre identité comme personne de nos diplômes universitaires*. Cela signifie, bien sûr, de laisser tomber l'attachement à ces lettres après notre nom. (Aveu : ce n'est pas un problème pour moi, puisque je n'ai pas de « degrés ».)

Nous devons aussi cesser de prendre pour objet de risée publique ceux qui se protègent contre les « experts » en quittant le système scolaire avant l'obtention du diplôme, refusant de céder aux pressions de cumuler plus de pouvoir pour leur propre bien-être, ou en refusant de se cacher derrière les accréditations qu'ils ont obtenues. Quand nous pourrons faire tout cela, nous serons sur la bonne voie pour créer une société d'apprentissage. » ~Wendy Priestnitz

Wedny Priestnitz a déjà écrit sur le sujet de la diplômanie; on peut trouver ces articles (en anglais) ici, ici et ici.


* ou tout autre diplôme, à notre avis. ~ J'OSE

---
Quelques exemples de ce que nos enfants ont appris à faire de façon autonome :

journaljose.blogspot.com - J'OSE la vie !
Semer
journaljose.blogspot.com - J'OSE la vie !
Jardiner
journaljose.blogspot.com - J'OSE la vie !
Observer
journaljose.blogspot.com - J'OSE la vie !
récolter
journaljose.blogspot.com - J'OSE la vie !
cuisiner

journaljose.blogspot.com - J'OSE la vie !


journaljose.blogspot.com - Journal J'OSE la vie !
Fabriquer des outils

journaljose.blogspot.com - Journal J'OSE la vie !
Tresser
journaljose.blogspot.com - Journal J'OSE la vie !
Recouvrir
journaljose.blogspot.com - J'OSE la vie !
Vérification mécanique
journaljose.blogspot.com - J'OSE la vie !
Rénovation des fenêtres
journaljose.blogspot.com - J'OSE la vie !
personnages Nintendo en LEGO
journaljose.blogspot.com - J'OSE la vie !
Super Mario
journaljose.blogspot.com - J'OSE la vie !
observation du ciel et astro-photo
journaljose.blogspot.com - J'OSE la vie !
film et vidéo (ici, tournage d'une séquence)
journaljose.blogspot.com - Journal J'OSE la vie !
Changer les pneus de l'auto

journaljose.blogspot.com - Journal J'OSE la vie !
Faire un gâteau (végétalien)
pour l'anniversaire de son frère

Et mille autres choses !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont bienvenus.
(Note: tout commentaire irrespectueux sera supprimé.)