mardi 6 septembre 2011

La logique et les règles

If/then and other happy logic
Traduction : J'OSE la vie !
Joyce Fetteroll a écrit:
« Certaines personnes, comme celles qui sont naturellement (*NdT) attirées par les règles, qui vivent sous restrictions, acceptent les règles et y tiennent. Elles vivent dans la peur et les règles sont, pour elles, comme des talismans qui maintiendront le Croque-Mitaine au loin.  
Qu'advient-il quand elles sont confrontées à de nouvelles situations pour lesquelles il n'y a pas de règle en place ? Les gens extrapolent souvent à partir de l'absurde (du non-sens) et en prolongent les règles. Pourtant, la pensée rationnelle révélerait rapidement l'absence totale de fondement pour en faire un processus de prise de décision.
Si les raisons derrière les règles ont du sens, alors il n'y a pas de raison d'élaborer une règle. Mais les gens qui suivent les règles n' apprennent pas comment prendre des décisions. Ils apprennent seulement à suivre les règles de quelqu'un d'autre.
Si les raisons derrière les règles n'ont aucun sens, alors les gens en retiennent l'absurdité et l'utilisent comme base pour la prise de décision. »




* NdT: À notre avis, les gens ne peuvent pas être attirés " naturellement " par des règles (et une vie limitée) ; ils y sont plutôt " poussés " culturellement dès l'enfance, forcés d'acquiescer aux règles par l'obéissance exigée par les parents et autres figures d'autorité, d'éducation. C'est là le fonctionnement même de notre socioculture. D'autres cultures vivent autrement : les enfants sont encouragés, par l'exemple des adultes autour d'eux, à faire leurs propres choix, à prendre leurs décisions plutôt qu'à obéir à des règles pré-déterminées. Dans ce genre de culture, les gens ne sont pas attirés par des règles et des limites.
Cela dit, le texte de Joyce Fetterol est tout vrai. :-)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont bienvenus.
(Note: tout commentaire irrespectueux sera supprimé.)