dimanche 10 juillet 2011

Don't let the moon go down on Elton John - à Québec

Photo: Festival d'été de Québec
Elton John a charmé tous les gens présents sur les Plaines d'Abraham hier soir. "Amazing night!" a-t-il déclaré à un moment, suivi de "Merci Québec, God bless you!"

J'aurais voulu intituler ce post: "Mon mari a dormi avec Elton John hier soir", ça aurait été plus drôle (hi hi ) ... mais il ne dormait pas, m'a dit Oli. Il relaxait, bercé par la voix et la musique de Sir Elton John (cool, n'est-ce-pas?!), parfois debout mais le plus souvent étendu sur la couverture rouge (mon couvre-lit lorsque j'étais enfant) que nous traînons partout.  Jé l'y a rejoint à quelques reprises, deux têtes collées, appuyées sur le sac à dos, ils profitaient à plein, à leur façon.

C'était une soirée magnifique que nous avons passé en compagnie de la lune qui a suivi le spectacle, elle aussi, en décrivant un arc de cercle juste au-dessus de la scène. Et même si Jé a «pété ma bulle» en arrivant en ville pour me ramener à la réalité en me disant que la lune est vue partout ailleurs aussi (évidemment!), moi, j'ai continué de croire qu'elle était là pour Sir John et pour nous. :-)

Toute petite encore, je rêvais en écoutant de la musique; les pianistes m'enchantaient. Quand on allait chez ma tante Isabelle, je profitais d'un moment ou je pouvais être seule pour descendre au sous-sol pianoter, tantôt sur l'orgue, tantôt sur le piano. Et là, je partais, j'étais moi dans un ailleurs que vous connaissez certainement si vous aimez la musique... et tout le monde aime la musique, n'est-ce-pas ?

Elton John était mon chanteur et pianiste préféré quand j'étais enfant (ex-aequo avec les Beatles que j'ai découverts grâce à l'album rouge, que j'écoutais sans cesse, toujours chez tante Isabelle). C'est ma sœur qui avait acheté un de ses 45 tours et on le faisait tourner en boucle, en chantant. Hier, c'était comme un rêve qui se réalisait pour moi, le voir (surtout sur les écrans géants car on était un peu loin mais bon...) et l'entendre "live", à quelques centaines de mètres de nous, en chair et en os... et en musique. Magique ! On a dansé, chanté, applaudi, c'était vraiment un spectacle formidable. On sent que Elton John met tout son cœur dans ce qu'il fait et c'est pourquoi il touche le mien à chacune de ses chansons. Certaines me font danser comme Crocodile Rock, d'autres me font monter les larmes aux yeux, comme Don't let the sun go down on me, quand ce n'est pas carrément pleurer, comme Daniel qui me rappelle mon petit frère, étoile parmi les étoiles depuis déjà presque 23 ans. C'est donc le cœur rempli d'émotions, la gorge nouée (j'ai mal à la gorge depuis, ce qui est sûrement un signe d'émotions qui avaient été réprimées) que j'ai quitté, lentement, presqu'à regret, les Plaines hier soir, plongeant dans la foule toujours aussi civilisée quand il s'agit de sortir, mais un peu moins quand il s'agit des déchets...

Pour ceux et celles qui l'auraient manqué ou aimeraient revoir quelques-unes de ses prestations, il y a toujours des maniaques du cell-phone qui publient des extraits sur youtube, dont voici les meilleurs (en ce moment du moins, d'autres pourraient venir)... en fait, disons plutôt le moins pires car évidemment, ça n'a pas la qualité d'un enregistrement professionnel. Mais, ce matin, assise sous le parasol à la terrasse, j'apprécie énormément ces efforts que font certains de mes compatriotes pour partager leurs bons moments.



Et la finale, en rappel, chaudement et longuement applaudi !

Et comme Jérôme le disait à la fin du concert " Thank you Elton John for coming to Quebec city". J'ai ajouté "We love you" !

Et un gros merci à Marcelle pour nous avoir prêté son stationnement (gratuit) au centre-ville, ce qui nous a permis d'arriver rapidement, même si nous sommes partis assez tard de chez nous. 

Edith

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont bienvenus.
(Note: tout commentaire irrespectueux sera supprimé.)