lundi 30 septembre 2013

Unschooling et grand-parents


Je partageais ceci avec une maman récemment, et puis, j'ai pensé le partager ici aussi. 
J'en ai fait une très légère révision, qui ne change en rien le sens. En fait, j'ai laissé les mêmes phrases, et ajouté quelques précisions puisque c'était tiré d'une discussion.
Avec grand-maman et grand-papa (plus loin, pas sur la photo),
mes fils et mon mari plantent des arbres.
«Parfois, pour le papa (pour un parent) le fait de savoir que les grand-parents font (feront) un peu partie de la 'tribu' d'adultes de référence pour ses enfants calme certaine peur.

Pendant quelques années, he
ureuses et plus faciles, nous avons eu mes parents tout près.
Souvent disponibles pour bavarder avec nos enfants; leur faire un repas qu'ils aimaient quand je sortais avec l'un ou l'autre ou que j'allais faire des courses; nous accueillir au petit déjeuner le jeudi; parler de montagnes, d'arbres, et de cartes topographiques avec Oli, par exemple, un jour où il voulait comprendre ce sujet. (et tellement plus !) 



Avec grand-maman


et avec grand-papa
Les grand-parents ont tant à offrir, quand ils en ont le désir sincère.

J'ai beaucoup de gratitude pour ce que mes parents nous ont offert, et nous offrent encore aujourd'hui, bien que ce soit autrement maintenant. »


On se voit moins souvent, à cause de la distance, mais nos moments ensemble sont encore meilleurs, parce qu'avec le temps, ils ont découvert et observé le unschooling - la vie - en action, eux aussi. 



Édith

2 commentaires:

BénéBretagne a dit…

Oh oui qu'il est précieux le lien qui uni parents et enfants, enfants et grands parents. Il n'existe en tant que tel que s'il est nourri de centres d'intérêts communs, d'empathie, de sourires bienveillants, de paroles consolantes, de rires communicatifs. Tout est à inventer, à réinventer, et il y a tellement à gagner à vivre pleinement ces instants précieux, ces relations riches d'humanité. C'est tout simplement beau, magnifique, vivifiant. De belles et vraies relations, ça fait tellement de bien, et c'est gratuit ! Qu'on se le dise, nous avons trouvé le remède à la crise ! EURÊKA ! Rires ! ;-)

L'équipe du Journal JOSE a dit…

Le remède à la crise, à toutes les crises, absolument !
Béné, tes mots reflètent tout nom.
Merci ! ♥

Édith

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont bienvenus.
(Note: tout commentaire irrespectueux sera supprimé.)