mardi 5 juillet 2016

Proposer à l'enfant...

Extrait d'une discussion, ce jour :
 
« Il y a un écart qui peu sembler très fin et qui pourtant est un ravin, entre proposer quelque chose [à l'enfant] parce que ce serait utile (pour calmer nos inquiétudes, ou celles de l'autre parent, ou de la famille, ou des amis, ou des collègues, ou de l'inspecteur), et proposer quelque chose qui soit très probablement, selon notre instinct de parent, quelque chose que notre enfant va adorer parce qu'il est totalement engagé dans cet enthousiasme en ce moment et ce, TOUT EN n'ayant aucune, mais alors là aucune attente sur quoique ce soit. Ni sur la possible réponse (ou absence de) à cette proposition, ni sur la durée, soit-elle de une seconde à mille ans. » ~ Édith Chabot-L.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont bienvenus.
(Note: tout commentaire irrespectueux sera supprimé.)