lundi 10 novembre 2014

Le bonheur des moments précédents

Au lac ! - nov. 2014 - photo : J'OSE la vie ! - Tous droits réservés
« Il n'y a pas de moment difficile qui annule le bonheur des moments précédents, n'est-ce pas? » ~ Édith Chabot-L. 
Extrait d'une discussion sur Unschooling en français, il y a quelques heures, à propos des moments difficiles.
Ci-dessous, un plus long extrait de ce que j'y partageais, que j'ai très légèrement modifié pour enlever le style plus personnel de la discussion.

« Les défis, ah oui ! font partie de la vie. On en vit tous, parfois plus à certains moments et moins à d'autres.
Si on a l'impression de 'retomber à zéro', c'est peut-être qu'on est fatigué ou malade en ce moment.
On peut alors voir à tout ce qui peut augmenter notre énergie (manger plus souvent, bien s'hydrater, dormir plus, faire des siestes (même sans dormir), etc.) et à diminuer les dépenses d'énergie, mettre de côté tout ce qui n'est pas urgent.
 
Inutile d'entretenir l'idée qu'un moment difficile pourrait faire basculer l'équilibre ou le bien-être de tous, car elle est peut-être (probablement) fausse. Fausse, dans le sens de 'faussée', 'biaisée' parce qu'on a eu de mauvaises nouvelles, par exemple.  
Ce qui peut aider est plutôt de rester connecté avec les siens; faire les choses qu'on aime faire ensemble : regarder des films, se coller en lisant ou en écoutant un concert, tout ce qui nous fait du bien.

Des moments difficiles ne vont pas détruire ce qu'on a bâti auparavant.
Je ne vois pas les choses comme ça.
Sandra Dodd parle souvent de vivre un moment à la fois. Ça marche.

Il n'y a pas de moment difficile qui annule le bonheur des moments précédents, n'est-ce pas?
Si un moment n'est pas heureux, joyeux, léger, on peut faire/vivre un moment différent l'instant d'après. Le quotidien est la somme de centaines d'instants à chaque jour. » 
~ Édith Chabot-L.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont bienvenus.
(Note: tout commentaire irrespectueux sera supprimé.)