dimanche 1 juillet 2012

Je m'ennuie mais...

... ne vous en faites pas, je ne vis pas «suspendue» en attendant le retour de Olivier, comme si je retenais mon souffle en attendant le retour de Superman !

OK, Olivier ressemble à Superman à bien des égards, tout comme son père d'ailleurs, et son frère aussi à sa façon. ;-) P't'être bien que je suis aussi comme Superwoman parfois mais bon, les Super Héros ne sont pas le sujet de ce billet. (scoop: mais ça viendra!)


Je rigole un peu mais c'est que bien des gens nous ont écrit ou partagé qu'ils comprennent, qu'ils savent à quel point les «mamans», ou les «parents» trouvent ça dur quand leurs enfants ne sont pas là. Des parents nous ont dit ça, mais pas seulement des parents. Il semble y avoir une croyance populaire à ce sujet. N'allez pas croire que nous sommes tristes, loin de là. Je suis très occupée, Jérôme et Stéphane aussi, chacun selon nos intérêts. Nous allons bien, et bien que nos fils soient vraiment les deux meilleurs amis du monde, Jérôme ne s'ennuie pas, pas plus qu'il ne s'inquiète. Il sait très bien que son frère sait se débrouiller et vivre sa vie. Tout comme nous.

En fait, nous avons même trouvé que le temps passait très vite. Hier, Jérôme avait peine à croire que deux semaines avaient passées.

Alors, voilà, ÇA VA BIEN !

Vendredi, j'ai eu envie de partager ici que nous n'avions pas vraiment de nouvelles mais qu'on en avait quand même d'une autre façon. Pour donner des nouvelles à ceux qui en demandaient et aussi parce que je voulais émettre un message pour Olivier, sans attente quant à sa réception. Peu m'importait même qu'il ne le lise jamais.

Et quoiqu'il ne l'ait pas lu, il a téléphoné hier matin (quand même cool de se faire réveiller comme ça!). C'était le milieu de l'après-midi en France. Il nous a raconté qu'il allait bien, qu'il était bien à Serralongue. Il avait peu de temps pour nous parler car il est en plein «tuilage» d'une douche. Il a raconté à Stef qu'il faisait du wwoofing sur une petite ferme bio, dans les Pyrénées. Il y a là-bas un verger, entre autres des poiriers, des pommiers et des cerisiers, mais le temps des cerises est terminé pour cette année.

Et il a téléphoné de nouveau tantôt, pour dire qu'il a réservé un billet Toulouse-Montréal, qu'il voyagera demain toute la journée: auto, autobus, covoiturage.fr, et à pied aussi.


Voilà donc des nouvelles toutes fraîches.

Crudessence, rue Mackay
Nous irons l'attendre à l'aéroport, le serrer dans nos bras, et l'écouter raconter son périple attablés tous les 4 chez Crudessence, pour lui faire plaisir, et célébrer la vie tous ensemble.

Puis, nous irons rejoindre le SMUG et revoir tous ces unschoolers au grand cœur qu'on a rencontrés l'été dernier. Je pourrai ainsi constater si mon apprentissage de l'anglais s'est amélioré, si mon cerveau doit encore penser en français, traduire en anglais, émettre une phrase brève pour me rendre compte que les autres sont déjà rendus bien loin dans la conversation. :-) Heureusement, ces gens sont si gentils qu'ils m'attendent souvent, et que la communication verbale ne leur est bien souvent pas nécessaire pour comprendre.

Edith 

3 commentaires:

Catherine a dit…

Merveilleux! J'ai hâte d'entendre parler de son voyage et du SMUG!

maman caillou a dit…

super!!! tant pis on ne l'aura pas vu!!

L'équipe du Journal JOSE a dit…

Merci pour vos mots ! Il racontera peut-être ici, sait-on jamais.

Edith et Stef, sur la terrasse, avec Rhéault, la superbe chatte câline d'un voisin ;-)

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont bienvenus.
(Note: tout commentaire irrespectueux sera supprimé.)