vendredi 29 juin 2012

Pas de nouvelles, bonne nouvelles !

Ce matin, j'ai vu le soleil se lever. Enfin, presque. Parce que comme on habite au début des montagnes, on ne voit l'horizon ni à l'est, ni à l'ouest. Ça veut dire que j'étais réveillée beaucoup plus tôt qu'à mon habitude aussi (5h30). Pourtant, on s'est endormis passé 1h00 ce matin, Jé et moi.

J'avais besoin de me lever, de bouger un peu et d'écrire.
Maintenant, je suis un peu fatiguée et je pense à me remettre au lit un petit moment mais avant, je veux laisser un mot ici, pour ceux qui veulent des nouvelles de Oli. Et puis, pour moi aussi, ça me fait du bien, et pour laisser une trace de son absence d'ici, et de sa présence ailleurs mais sous le même soleil.
Le titre dit tout.

Après une semaine à Lorient, en Bretagne, où il a visité sa filleule Awena et ses parents (comme vous avez pu voir la semaine dernière), Olivier a pris un train pour Bordeaux lundi, où il allait visiter Léo (salut Léo!).


À l'extrême ouest, il y a la Bretagne.
Vous voyez Lorient ?
Beaucoup plus au sud, mais toujours à l'ouest,
il y a Bordeaux.
Et au centre, plein sud, il y a Perpignan.
Il semble que notre très cher Olivier serait passé à Perpignan mardi, et qu'il cherchait comment se rendre à Serralongue, un tout petit village de 250 habitants, logé au creux des Pyrénées Orientales.

Serralongue, c'est joli hein !
Je crois bien que moi aussi, j'aurais envie d'y rester un peu plus longtemps.
Serralongue est le village le plus méridional (le plus au sud) de la France, juste avant la frontière avec l'Espagne. Notre ami Stéphane nous a écrit qu'il y aurait là-bas une petite communauté de vegans qui ont une ferme bio et y accueillent les gens en vacances. Si cet endroit existe encore, on ne doute pas un instant qu'Olivier ait eu envie de le visiter.

Carte de France, avec le relief. Comme ça, on voit les Pyrénées au sud.

Comme je lui écrivais hier, mais qu'il ne lira pas avant je ne sais trop quand puisqu'il voyage léger et n'a aucun truc électronique avec lui, j'espère qu'il va bien, que ce qu'il voit autour de lui est beau, et que les gens qu'ils rencontrent sont gentils.

Il nous avait dit qu'il rentrerait à la fin du mois, peut-être par un vol directement sur Montréal, juste à temps pour aller au SMUG qui aura lieu cette année du 2 au 6 juillet au Parc d'Oka. Comme on est déjà le 29, je commence à avoir des doutes. D'autant plus qu'il n'a pas pris de billet de retour. ;-)

Portrait d'Olivier, par Maïa...


causerie - SMUG 2011

bruschetta servie avec le sourire !
SMUG 2011
S'il prolonge son voyage, mon beau Olivier, j'ose espérer que c'est parce qu'il profite bien de la vie, de la découverte d'un nouveau pays, et de ces vacances improvisées dont il avait tellement besoin, depuis si longtemps, lui qui étudie et travaille comme un forcené depuis des années. Avec tout ce qu'il a fait, vécu, appris, compris, réalisé, il peut bien prendre tout le reste de sa vie en vacances s'il en a envie. :-)

Voilà, cher Olivier, je te souhaite tout le meilleur de la vie, à chaque instant.
Et pour des raisons bien égoïstes, je serai heureuse de te revoir bientôt, de te serrer dans mes bras, de t'écouter raconter (et d'aller passer la semaine à Oka avec toi, et avec tous ces unschoolers au grand coeur, si tu arrives tout bientôt).

Je t'aime ! ♥

Edith
xoxoxo

2 commentaires:

virginie a dit…

Il profite de la belle France, en plus il fait beau et très chaud ces jours-ci.
S'il venait dans l'Isère on peut lui offrir un toit entre Grenoble et Chambéry.
Je connaît ce sentiment, mes enfants partent pour 3 semaines bientôt, trois semaines pendant lesquelles je vis "suspendue".

L'équipe du Journal JOSE a dit…

Bonjour Virginie !
Je ne sais pas si Olivier pourra lire ton commentaire. Il est bien à Serralongue et pense à rentrer pour le SMUG, comme il avait prévu. À ce que je vois, vous êtes dans l'ouest, ce qui ne semble pas être sur son itinéraire jusqu'à maintenant.
Je crois que ce que j'ai exprimé comme sentiment est différent de ce que certains ont compris. Je vais rectifier dans un prochain billet. ;-)
Ils vont où tes enfants ? Ils sont grands ?
Merci pour ton mot
Edith

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont bienvenus.
(Note: tout commentaire irrespectueux sera supprimé.)