lundi 27 février 2012

Notre façon de vivre, notre façon de penser

Notre façon de vivre, notre façon de penser, par Lyle Perry

Traduction: Les Éditions JOSE
Original en anglais: The way we live, the way we think

Je sais combien il est effrayant de penser à lâcher prise de ce qui est «normal», et je sais que cela semble impossible de penser que vos enfants apprennent de leur propre chef, mais c'est très possible. Plus que possible. Ça attend de se produire. C'est arrivé pour nous, et nous étions aussi "normal" que quiconque.

Le unschooling a eu un impact incroyablement positif sur nos vies, et pas seulement dans un aspect éducationnel, mais dans tout ce que nous faisons. Ça a changé notre façon de vivre, notre façon de penser, et la façon dont nous regardons le monde en général.
Lyle Perry


Automne 2011: les gars transforment la galerie
 en chambre d'hiver pour Oli
Effectivement, c'était un peu effrayant pour moi de juste lâcher-prise sur la croyance selon laquelle "il faut un enseignant pour que l'étudiant apprenne". Ce qui était difficile, en fait, était de nettoyer cette fausse croyance trop longtemps entretenue, car le jugement des autres - et l'isolement qui s'ensuit - était trop dur à assumer. C'était une possibilité à laquelle je ne me sentais pas capable de faire face mais même en voulant l'éviter, ça ne l'a que retardée, c'est arrivé quand même.
Ce qui a aidé ? La totale confiance que j'avais en mes enfants, c'était naturel, ça venait de l'intérieur, de ce lien du cœur entre moi et mon enfant. 

Récemment, une maman de trois jeunes enfants me demandait:
- "as-tu eu des doutes aussi parfois?"
j'ai répondu:
- "bien sûr mais... mes doutes ne viennent pas de mes enfants, jamais. Ils viennent de ce monde dans lequel je les ai fait naître. Mes doutes sont toujours venus de l'extérieur de moi, jamais de l'intérieur. 
Si je regarde mon enfant, que je l'écoute, que je vis avec lui, je n'ai aucun doute. Mais si je regarde le monde, que j'écoute les autres, alors là, c'est la porte ouverte à tous les doutes, à toutes les craintes car je n'ai pas confiance en ces gens qui sont "formés" et ne voient plus la réalité "déformée" dans laquelle ils continuent d'avancer. ;-)
Pour toi, doutes, ça veut dire quoi ? Pour moi, ça signifie méfiance, manque de confiance. 
J'ai une absolue confiance en mes enfants."
Édith

Édith

2 commentaires:

Fleur de Paix a dit…

Je me répète, j'adooore ! C'est si merveilleux cette totale confiance en nos enfants !

Je t'offre la tague, si le coeur t'en dit ! Détails sur mon blogue !

L'équipe du Journal JOSE a dit…

Bonsoir jolie Fleur,
j'ai pris note des détails de cette tague amusante mais je ne sais pas encore si les autres membres de JOSE auront le goût et le temps d'y jouer en ce moment. ;-) Nous sommes passablement occupés par bien des projets, dont vous pourrez prendre connaissance en suivant notre blog mais, promis, nous reviendrons vous dire si nous jouons ! Pour faire suivre sur 11 blogs en français, euh... nous suivons beaucoup plus les trucs en anglais... pour apporter soutien, inspiration et infos aux francophones. :-)
Au plaisir!
Édith pour toute l'équipe de JOSE

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont bienvenus.
(Note: tout commentaire irrespectueux sera supprimé.)